Série Prestige : Les soeurs Boulay
Café culturel de la Chasse-galerie presents

Série Prestige : Les soeurs Boulay

In-person Event
March 10th 2023
8:00 pm – 9:45 pm / Doors: 7:00 pm

1351, rue Notre-Dame, Lavaltrie, QC, Canada
For more information about this event, please contact Café culturel de la Chasse-galerie at info@chasse-galerie.ca or at +1 450-586-9569.

Buy Tickets

Admission générale. Premier arrivé, premier assis.
Service de bar disponible sur place. 

*********************************************************************

Depuis presque dix ans, Les sœurs Boulay font des dessins sur les cartes du Québec, maisaussi du Canada et de l’Europe (France, Suisse). Leurs trois albums en carrière,Le Poidsdes Confettis (disque platine), 4488 de l’Amour(disque d’or),La mort des étoiles,ainsique le EPLendemains,les ontportées dans les salles de spectacles et les festivals plus dequatre cent fois. Tout a commencé aux Francouvertes, concours de la relève à Montréal, qu’elles ont remporté sans s’y attendre un soir de fête de 2012. Depuis, nous les avons vues à l'ADISQ, où elles ont mis la main sur cinq Félix dans les catégories Révélation del'annéeet Album de l'année–Folk en 2013, Groupe de l’annéeen 2014, Album de l'année–Folken 2016 et Groupe de l’année en 2017. Elles ont aussi été lauréates aux prix GAMIQ, finalistes pour les prix Félix-Leclerc et SOCAN, sur la longue liste du prix Polaris et sacrées Entrées en scène Loto-Québec et Révélations Radio-Canada.

Entre temps, elles ont voyagé, se sont questionnées, elles ont pensé à quitter lemétier pour de bon, puis l'ont embrassé de nouveau, dans cette danse sans fin qui leur permet peut-être de toujours rester libres avant tout. Mélanie a donné naissance à undeuxième enfant et à un projet d’arts visuels, en plus d’étudier l’ostéopathie à temps perdu; Stéphanie a fabriqué un album solo et une poignée d’œuvres littéraires, en plus de devenir fermière et apicultrice amateure. Les deux ont pris parole, parfois de façon souveraine,mais aussi parfois de façon organisée (le Festival en Chanson de Petite-Vallée, les Journées de la Culture, les Francouvertes, le Festival Zéro Déchet, etc.). Elles ont écrit, elles se sont emportées, elles ont dessiné, ont chroniqué, ont jardiné. Elles deviennent, année aprèsannée, des femmes de plus en plus accomplies, plurielles, assumées.

C’est donc après deux années de pandémie, un changement complet d’équipe professionnelle, une énième crise existentielle et avec beaucoup, beaucoup de joie et dehâteque Les sœurs Boulay se réunissent enfin pour créer leur quatrième long jeu, Échapper à la nuit. Pied de nez à cette époque sombre, qui a tenté de nous faire croire que l’art n’était pas quelque chose d’essentiel, Les sœurs Boulay choisissent quand même de créer, et tant pis si c’est pour rien. Elles se réinventent aussi, avec des sonorités pop, parfois synthétiques, plus modernes et léchées, plus troubles et denses, parfois dansantes, parfois légères comme des plumes, fignolées à six mains avec le réalisateur Connor Seidel. Les textes sont toujours à l’avant plan, les voix s’entremêlent, les thèmes cherchent à sortir du morne et du désespéré, du cynique et de l’émoussé. Le soleil se lève après une longue nuitnoire, on danse sur les ruines des illusions et des paradis perdus, mais on danse quand même. Échapper à la nuit, c'est la tristesse et le doute qu'on embrasse mais qu'on laisse derrière, pour mieux avancer.

Refunds
No refunds
Access for persons with mobility impairment
Yes
Free for Accompanying Person
Yes
Checking availabilities...

Admission générale. Premier arrivé, premier assis.
Service de bar disponible sur place. 

*********************************************************************

Depuis presque dix ans, Les sœurs Boulay font des dessins sur les cartes du Québec, maisaussi du Canada et de l’Europe (France, Suisse). Leurs trois albums en carrière,Le Poidsdes Confettis (disque platine), 4488 de l’Amour(disque d’or),La mort des étoiles,ainsique le EPLendemains,les ontportées dans les salles de spectacles et les festivals plus dequatre cent fois. Tout a commencé aux Francouvertes, concours de la relève à Montréal, qu’elles ont remporté sans s’y attendre un soir de fête de 2012. Depuis, nous les avons vues à l'ADISQ, où elles ont mis la main sur cinq Félix dans les catégories Révélation del'annéeet Album de l'année–Folk en 2013, Groupe de l’annéeen 2014, Album de l'année–Folken 2016 et Groupe de l’année en 2017. Elles ont aussi été lauréates aux prix GAMIQ, finalistes pour les prix Félix-Leclerc et SOCAN, sur la longue liste du prix Polaris et sacrées Entrées en scène Loto-Québec et Révélations Radio-Canada.

Entre temps, elles ont voyagé, se sont questionnées, elles ont pensé à quitter lemétier pour de bon, puis l'ont embrassé de nouveau, dans cette danse sans fin qui leur permet peut-être de toujours rester libres avant tout. Mélanie a donné naissance à undeuxième enfant et à un projet d’arts visuels, en plus d’étudier l’ostéopathie à temps perdu; Stéphanie a fabriqué un album solo et une poignée d’œuvres littéraires, en plus de devenir fermière et apicultrice amateure. Les deux ont pris parole, parfois de façon souveraine,mais aussi parfois de façon organisée (le Festival en Chanson de Petite-Vallée, les Journées de la Culture, les Francouvertes, le Festival Zéro Déchet, etc.). Elles ont écrit, elles se sont emportées, elles ont dessiné, ont chroniqué, ont jardiné. Elles deviennent, année aprèsannée, des femmes de plus en plus accomplies, plurielles, assumées.

C’est donc après deux années de pandémie, un changement complet d’équipe professionnelle, une énième crise existentielle et avec beaucoup, beaucoup de joie et dehâteque Les sœurs Boulay se réunissent enfin pour créer leur quatrième long jeu, Échapper à la nuit. Pied de nez à cette époque sombre, qui a tenté de nous faire croire que l’art n’était pas quelque chose d’essentiel, Les sœurs Boulay choisissent quand même de créer, et tant pis si c’est pour rien. Elles se réinventent aussi, avec des sonorités pop, parfois synthétiques, plus modernes et léchées, plus troubles et denses, parfois dansantes, parfois légères comme des plumes, fignolées à six mains avec le réalisateur Connor Seidel. Les textes sont toujours à l’avant plan, les voix s’entremêlent, les thèmes cherchent à sortir du morne et du désespéré, du cynique et de l’émoussé. Le soleil se lève après une longue nuitnoire, on danse sur les ruines des illusions et des paradis perdus, mais on danse quand même. Échapper à la nuit, c'est la tristesse et le doute qu'on embrasse mais qu'on laisse derrière, pour mieux avancer.

Refunds
No refunds
Access for persons with mobility impairment
Yes
Free for Accompanying Person
Yes

L’Église Saint-Antoine est située à moins de 200 mètres du Café culturel de la Chasse-galerie, soit au 1351 rue Notre-Dame à Lavaltrie.

Le stationnement de l’église, situé à l’intersection des rues Notre-Dame
et Saint-Antoine Nord, et le stationnement de l'hôtel de Ville sont mis à votre disposition gratuitement. En cas de débordement, le stationnement situé à l’arrière de la Maison des contes et légendes (1251, rue Notre-Dame) demeure accessible via la rue Benoit.


Business Hours

Sunday
Closed
Monday
9:00 am – 5:00 pm
Tuesday
9:00 am – 5:00 pm
Wednesday
9:00 am – 5:00 pm
Thursday
9:00 am – 5:00 pm
Friday
9:00 am – 5:00 pm
Saturday
12:00 pm – 5:00 pm

Upcoming Events